Dans le cadre de son Plan de Déplacements d’Entreprise, lancé en 2013, Sotranasa a expérimenté l’indemnité kilométrique vélo en 2014, avec 17 autres structures, accompagnées par l'Ademe. En 2016, afin d’enrichir son PDE, Sotranasa a participé à notre formation « Management de la Mobilité et Plans de Déplacements d’Entreprise » lors de laquelle elle a partagé sa bonne pratique.

 

Contexte

Sotranasa est une entreprise de BTP perpignanaise spécialisée dans les réseaux de télécommunication, la fibre optique, les réseaux gaz, électricité, éclairage public, eau et génie civil, et le solaire photovoltaïque.

L'entreprise emploie 170 salariés sur son site de Perpignan, situé dans la Zone d’Activité du Pôle Économique St Charles, à 3 km du centre-ville.

 

Objectifs

L’indemnité kilométrique vélo vise à encourager l’utilisation de ce mode de transport via la prise en charge d’une partie des frais d’entretien et renouvellement du vélo. Elle s’élève à 0,25€ par kilomètre parcouru par les salariés sur leurs trajets domicile-travail effectués à vélo.

Cette démarche a été appuyée par plusieurs objectifs :

  • s'intégrer à la politique RSE, notamment en travaillant sur le bien-être des salariés 
  • renforcer l’image de marque et l’attractivité de l’entreprise 
  • réduire l’impact environnemental de l’entreprise 

Démarche

Sotranasa a basé le remboursement de l’IKV sur un système où les collaborateurs déclarent leurs trajets effectués à vélo : le salarié fournit son adresse lors de son inscription pour percevoir l'IKV et remplit mensuellement une fiche de pointage correspondant aux trajets effectués ; l’entreprise calcule la distance sur un logiciel de cartographie.

L’IKV est possible avec tous types de vélo (classiques ou électriques) particuliers. Elle ne concerne que les trajets domicile-travail (voir les modalités de l’IKV ici).

Les trajets sont couverts par l’assurance civique.

 

En plus du remboursement, Sotranasa incite à l’usage du vélo par :

  • des opérations de sensibilisation (par exemple, en juin 2016 lors de la semaine du Développement Durable : contrôle technique des vélos, marquage antivol, essai de vélos à assistance électrique et présentation du dispositif IKV et du PDE) ;
  • une communication trimestrielle dans la lettre du mois, portant sur l'usage du vélo (bienfaits, sécurité, bilan de la démarche sur un an, etc.) ;
  • la participation de l’entreprise au « club PDE » de la communauté urbaine de Perpignan, club d’entreprises d’échange de bonnes pratiques et de retours d’expériences en termes de mobilité durable sur territoire ;
  • l'installation d'un abri à vélos (20 places) ainsi que des douches ;
  • Sorties vélo familiales réalisées une à deux fois par an avec le CE.

 Lorsqu’il pleut, les salariés peuvent laisser leur vélo attaché dans l’abri à vélos et se rabattre sur l’offre de transports en commun grâce à la présence d’un arrêt de bus se situant à 300m du site de l’entreprise.

 

Le remboursement des IKV représente un coût annuel de 1500€ environ pour l’entreprise. 

Résultats : En moins d’un an, Sotranasa est passée de 1 cycliste régulier + 1 occasionnel à 3 cyclistes réguliers + 10 occasionnels, parcourant un trajet moyen de 3,1 km.

 

Principaux freins à l’utilisation du vélo (après entretiens de bilan avec cyclistes de l’entreprise):

  • sentiment de vulnérabilité dû au manque d’aménagements cyclables 
  • nombreux vols de vélos en centre ville de Perpignan, pas de parkings sécurisés en milieu urbain 
  • trajets multiples (ex: déposer ses enfants à l’école). On constate plus de déplacements effectués à vélo durant les vacances scolaires 
  • durée du jour en période hivernale (circuler de nuit renforce la sensation de vulnérabilité en raison du manque d’aménagements) 
  • plafond annuel de l’ikv à 200€ (l’entreprise maintient l’ikv au-delà mais ces revenus supplémentaires sont imposés) 
  • impossibilité d’octroyer l’ikv aux stagiaires 

 

Facteurs clefs du succès

  • conseil personnalisé aux salariés souhaitant changer de mode de déplacement ( trajets à emprunter en fonction du lieu de domicile, mise en contact avec une vélo école si besoin, étude sur les économies réalisées, etc.) 
  • mise en contact avec l’association « La Casa Bicicleta » (maison du vélo de Perpignan) qui sert de support pour apprendre à devenir autonome dans l’entretien de son vélo
  • abri à vélos couvert et position centrale sur le site de l’entreprise 
  • appui technique de l’Ademe lors de l’expérimentation
  • intégration de la démarche dans la dynamique RSE de la direction : développement durable, bien-être des salariés, accessibilité du site à tous. 
  • animations et communication régulières sur la lettre du mois à propos des impacts écologiques, sanitaires et économiques des différents modes de déplacement

 

Contributions à la performance de l’entreprise

  • image de marque renforcée
  • meilleure productivité des salariés : les salariés qui se déplacent à vélo déclarent ressentir les bienfaits sanitaires après plusieurs semaines, voire plusieurs jours d’utilisation 
  • augmente l’attractivité de l’entreprise lors des recrutements, fidélisation des salariés, moins de turn-over
  • améliore la cohésion inter services 

 

Bénéfices sociaux, environnementaux et/ou de gouvernance

  • amélioration du bien-être des salariés (notamment pour les postes sédentaires, évite le manque d’activité physique)
  • meilleure accessibilité du site à tous, quel que soit le mode de déplacements
  • réduction de l’impact environnemental du site sur son territoire

 ikvsotranasa 63079

Informations de l’entreprise

SOTRAnasa

CA : 32M€ (2015)

Collaborateurs totaux : 250 dont environ 170 sur le site de Perpignan

Contact : Mathieu Faye, Assistant QSE- Chargé de PDE/Référent IKV

06-27-77-33-17

128 chemin Pas de la Paille - 66000 Perpignan

http://sotragroupe.com 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Partager sur les réseaux sociaux