Selon une enquête de la CCI de Région Nord de France publiée en juillet 2016, 17% des entreprises du Nord-Pas de Calais ont aujourd'hui engagé une démarche de télétravail, représentant une journée par semaine en moyenne. 

Le télétravail est principalement effectué au domicile des salariés, au détriment des tiers-lieux, peu fréquentés. Ses effets sont notamment perceptibles en termes d'amélioration de la qualité de vie au travail. 

 

  • Comment se place la France par rapport aux autres pays Européens sur le sujet? 
  • Quels coûts de mise en place du télétravail pour quels bénéfices ? 
  • Dans quels types d'activité est-il pratiqué ? 
  • Quelles modalités d'application ? 

Retrouvez tous les résultats ici 

 

Cette enquête fait écho à l'expérimentation menée par l’ARACT Nord-Pas de Calais en 2014-2015 et dont les conclusions sur la mise en télétravail pointent ses avantages ainsi que les freins à sa mise en place pour en évaluer le potentiel de développement. 136 entreprises publiques et privées ont répondu, permettant de brosser un tableau rapide :

Le télétravail, une préoccupation partagée par beaucoup  

(22% des entreprises le pratiquent déjà, 27% sont très intéressées) ;aract ee99f

Une pratique qui existe mais est peu formalisée

(53% l’ont déjà établi de manière occasionnelle et 25% dans le cadre d’un accord), instaurée plus officiellement dans les grandes entreprises privées (dont 44% le pratiquent déjà) ;

Un terrain propice à son développement

86% estiment que certains salariés de leur entreprise pourraient tout à fait télétravailler même si 45% n’ont jamais posé la question à leurs collaborateurs.

Les principaux freins identifiés par les entreprises sont : les problématiques de management, les investissements matériels/financiers, le souci d’équité / la peur de susciter des jalousies.

 

Retrouvez l’intégralité des résultats de l’enquête ici. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Partager sur les réseaux sociaux