Mobiliser et animer la mobilité durable auprès de vos collaborateurs

WhatsApp Image 2022 04 28 at 16.49.46

Pour impulser une mobilité plus durable, l’offre d’alternatives est nécessaire, mais il faut pouvoir l’articuler avec des mesures plus douces de conduite du changement, qui concerne des individus, avec leurs contraintes, leurs représentations, leur vécu et leurs idées. Le management de la mobilité doit donc s’intéresser aux individus et à leur complexité, trouver les "déclics" qui leur permettront de franchir le pas. Retour sur l’atelier d’échanges de bonnes pratiques organisé le 28 avril 2022 dans les locaux de Junia. 

Un grand tour de table a permis à chaque participant de partager ses bonnes pratiques, idées et sujets du moment. 

Covoiturage : adhérer à des solutions préexistantes

Dans la perspective du déménagement de ses bureaux d'Euralille pour un site où le parking sera contraint, la Caisse d'Epargne Hauts-de-France s’est lancée dans la réalisation d’une cartographie des déplacements qui permettra de trouver des alternatives de mobilité pour tous les collaborateurs. Parmi les solutions envisagées pour les automobilistes : le développement du covoiturage ou des essais de véhicules électriques.

"Adhérer à des solutions de covoiturage existantes peut permettre d’éviter le travail de mise en place et le support informatique nécessaires quand une entreprise lance sa propre application ou s’en approprie une. J'ai récemment testé à titre personnel l'application Blablacar Daily. N’habitant pas dans une grande ville et n'ayant pas la possibilité de covoiturer dans le contexte professionnel, le réseau m'a permis de trouver des covoitureurs à proximité et sur mon trajet" explique Audrey Bremer, Responsable Département Affaires Sociales. 

Pour augmenter les possibilités de trouver un trajet en covoiturage, le mieux est de passer par des communautés ouvertes plutôt que de multiplier les solutions individuelles et ainsi accroitre la « masse critique » de covoitureurs potentiels. Développée à l’échelle des Hauts-de-France, l’application Pass-Pass covoiturage, qui compte déjà 9 000 inscrits, permet de créer et d'animer une communauté d'entreprises souhaitant développer une démarche de covoiturage. "Pour simplifier la mise en place et la gestion au quotidien, chaque entreprise dispose d’un accès à un petit back-office. Nous proposons des animations terrain, une boîte à outils et de l'aide sur la communication et l’argumentaire pour informer et convaincre les salariés. La fixation des tarifs est libre, il n'y a pas de frais de communication sur les trajets et l'application offre même la possibilité de payer en liquide" détaille Margot Lelong, chargée d'animation et de marketing chez Mobicoop

Prendre en compte toutes les situations

Caroline Thomas, coordinatrice développement durable chez Partenord Habitat : "Il n'existe pas de Forfait Mobilités Durables au sein de l’entreprise, mais nous bénéficions d'un remboursement des abonnements aux transports en commun à 100 %. Le remboursement des transports en commun est pratique pour les collaborateurs qui viennent travailler au siège, mais pas forcément pour les collaborateurs travaillant en agence sur le territoire ou nomades, par exemple, qui ont moins accès aux transports en communs. Le FMD permettrait de valoriser et indemniser les salariés qui utilisent le vélo par exemple."

 

Alicia Bachelet, Responsable RH et Communication chez Gecco : "Notre site étant basé dans la zone industrielle d'Avelin, il n'est pas facilement accessible en transports en commun ou à vélo car la route est très dangereuse. Ces difficultés d’accès constituent une problématique depuis que l'entreprise est devenue un lieu d'insertion professionnelle, ces publics n'ayant pas forcément un véhicule ou le permis de conduire. Des trajets en covoiturage se sont naturellement organisés avec les collaborateurs, nous aimerions récompenser ces pratiques et proposer des alternatives."

Vers un Plan de Mobilité plus ambitieux

La Banque Populaire du Nord s’est engagée à réduire de 15 % ses émissions de carbone dans tous les domaines, y compris la mobilité qui représente un gros facteur d'émissions de CO2. "Les actions mises en place dans le cadre du FMD (remboursement partiel de l'abonnement aux transports en commun, indemnité kilométrique vélo, covoiturage pour les trajets professionnels, mise en place de véhicules de service électriques…) ne suscitent pas autant d’engagement que nous le souhaitons, car les collaborateurs voient encore trop de contraintes dans l'utilisation des transports en commun et du covoiturage, qui interfèrent notamment avec leurs contraintes personnelles. L’enjeu de 2022 sera de mettre en place un Plan de Mobilité plus ambitieux, visant à réduire l’usage de la voiture et les besoins de stationnement" détaille Charlotte Massin, chargée de mission RSE à la Banque Populaire du Nord. 

Sauter le pas 

Les salariés rencontrent parfois des difficultés pour relier la gare, le métro, la station de bus d'arrivée à leur lieu de travail, ce qui peut être un frein à la mobilité durable. Parmi les grands projets de Plume Mobility, société nordiste spécialisée dans la fourniture de vélos et trottinettes pour les entreprises : l'installation de stations de trottinettes électriques réservées aux collaborateurs du parc d’activité de la Haute Borne à Villeneuve d’Ascq, une expérimentation lancée afin de faire la liaison avec le métro.

Employeur engagé dans la mobilité durable depuis plus de 10 ans, l'Université Catholique de Lille avait lancé en 2018 une expérimentation en conseil individualisé en mobilité pour ses collaborateurs. Comme l'explique Florie Delcour, la phase de diagnostic prévue en amont de la démarche a permis à chacun de se poser les bonnes questions :"après une phase de diagnostic en ligne puis une phase de conseil personnalisé auprès des salariés, environ 60 collaborateurs ont pérennisé l'usage du vélo. Le FMD est mis en place depuis janvier, nous allons aussi supprimer certains parkings et réfléchissons en compensation à participer à l’achat de vélos électriques ou au remboursement des transports à 100 %.".

Proposer un panel de solutions 

L'entreprise Waat installe des bornes de recharge électriques en entreprise ou chez les collaborateurs qui bénéficient d'un véhicule de fonction électrique. L'accompagnement proposé par Watt bénéficie aux entreprises, aux bailleurs et aux copropriétés. "Nous recommandons aux bailleurs d'anticiper en créant une zone de recharge, conformément à la Loi d'Orientation des Mobilités, car les demandes en matière de borne de recharge ne font qu'augmenter et les résidents comme les propriétaires bénéficient d'un droit à la prise" témoigne Alexandre Gourdin, ingénieur chez Waat.

L’entreprise Unripe accompagne quant à elle les acteurs économiques de la région sur les nouveaux modes de déplacement électriques (trottinette, vélo à assistance électrique, scooter électrique), via la mise à disposition de flottes, mais aussi des offres de véhicule de fonction ou de FMD. L'accompagnement est aussi proposé aux particuliers, sous la forme d'un abonnement mensuel et aux entreprises avec une offre de services sur mesure, le tout à des tarifs accessibles. 

Identifier les opportunités

Le campus de Junia est actuellement en pleine refonte. Ce projet immobilier d'envergure entraîne une réflexion portant notamment sur une meilleure intégration des stationnements et accès pour mobilité douce, ainsi qu'au développement d'une offre d'alternatives à l'autosolisme. "Cette réflexion s'inscrit dans la continuité de notre plan d'action RSE. Elle tient compte du fait que le campus est situé en plein cœur de Lille, que les effectifs étudiants et salariés augmentent et que nous n'avons pas beaucoup de parking. En parallèle de ce projet, nous faisons vivre la mobilité au quotidien, en participant tous les ans à des animations et challenges. C'est l'occasion de mettre en scène les collaborateurs de manière ludique et de faire passer des messages à travers des campagnes de communication" Julien Castelin, Senior Academic Advisor chez Junia. 

De son côté, le Parc Naturel Régional de l'Avesnois a créé le programme COmieux, qui se traduit par l'installation sur les véhicules d’un boîtier connecté à une application mobile. "Ce dispositif s'adresse aux salariés dans le cadre des déplacements domicile-travail et non aux flottes d'entreprise. Le boîtier analyse la conduite et l'application donne des conseils d'écoconduite. Les participants récoltent des écopoints qui pourront être utilisés sur la boutique en ligne COmieux" détaille Fabio Sanfilippo, chargé de mission mobilité. 

Etaient également présents : 

L'Université de Lille, qui a déployé des actions en faveur du covoiturage, du stationnement vélo, et reste à l'écoute de bonnes pratiques inspirantes pour continuer à progresser.

Auddicé, qui accompagne les acteurs des Hauts-de-France dans leurs démarches de durabilité et qui a soi-même mis en place un Plan de Mobilité employeur

La MEL, qui a rappelé sa posture d'écoute des besoins des employeurs du territoires, notamment en termes d'accompagnement

La CCI Grand Lille, qui a présenté son outil Mobiparcs et le Challenge de la Mobilité HDF

 

Les bonnes pratiques du réseau - retrouvez la présentation complète ici

Mobiliser autour de son Plan de Mobilité 

Pour faire adhérer les collaborateurs au plan de mobilité de l'entreprise et les informer, il est important de les mobiliser dans toutes les étapes, du diagnostic à l'évaluation. La création de groupes de travail permet de réfléchir à des solutions collectives. Les salariés deviennent alors des ambassadeurs du changement, avec une vraie expertise d'usage et peuvent aider à animer des temps de sensibilisation. 

Animer des temps forts tout au long de l'année 

Le rôle de la communication est prépondérant dans l'animation de la mobilité durable. De nombreux outils et temps forts permettent de sensibiliser sur cette thématique, par exemple : 

- une fresque des mobilités ;

- des conférences, podcasts, vidéos ;

- l'éco-calculateur de la mobilité ;

- le programme employeur pro-vélo ;

- l'organisation de tests de mobilités alternatives ;

- l'organisation d'une permanence ;

- l'animation de temps forts tels qu'un village de mobilité avec des stands, tests et réparation de vélo, balades à vélo, concours photos et quiz, leçons d'écoconduite etc. 

Intégrer des rendez-vous nationaux et régionaux 

Mai à vélo édition 2022

Depuis 2021, ce challenge vous met au défi pendant un mois pour adopter le vélo pour la vie. Chacun peut créer une équipe, tous les kilomètres parcourus à vélo seront comptabilisés. Les équipes parcourant le plus de kilomètres sont récompensées !

Du 13 au 19 juin : premier défi covoiturage sur la région

Ce défi valorise les passagers et conducteurs qui ont le plus covoituré. Les plus grands covoitureurs peuvent remporter des lots : séjours, vélos électriques, cartes cadeau… 

Challenge Call&Care 

Tout le mois de juin, les entreprises s’inscrivent et invitent leurs collaborateurs à pratiquer le plus de sport possible, et la mobilité compte ! Un classement valorise les plus grands challengers et l’argent collecté est reversé au projet choisi par les entreprises.

Challenge de la mobilité 2022 : 8e édition

Destiné aux entreprises, le challenge de la mobilité Hauts-de-France vise à promouvoir les modes de transports alternatifs à la voiture individuelle. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Partager sur les réseaux sociaux