Retour sur l’atelier « Management de la mobilité : quelles solutions pour vos collaborateurs ? » du 24 mars 2022

L’actualité diplomatique et sociale de ces dernières années, entre augmentation des coûts du carburant, pandémie, confinements et mouvements des gilets jaunes, réinterroge notre dépendance au pétrole. Les enjeux autour du management de la mobilité sont nombreux et il devient plus que nécessaire d’opérer une transition de mobilité. Quelles sont les bonnes pratiques en matière de trajets professionnels et de trajets domicile-travail ? Votre mission si vous l’acceptez : trouver des solutions qui permettent à tout le monde de réduire son utilisation de la voiture. 

Dernièrement, la guerre en Ukraine fait peser une sérieuse menace sur notre approvisionnement en pétrole, entre autres, ce qui a pour conséquence un renchérissement du coût des carburants. Dans ce contexte, l’Agence internationale de l’énergie a publié une liste de dix mesures à mettre en place à court terme pour s’éloigner un peu plus de la dépendance au pétrole et ainsi lutter contre le changement climatique. Réduire la vitesse sur autoroute de 10 km/h, mettre en place le télétravail trois jours par semaine, limiter les voitures individuelles, améliorer le fret routier etc. De quoi éviter la consommation de 2,7 millions de barils de pétrole par jour d’ici quatre mois, si ces mesures étaient mises en place dans les économies avancées… 

A l'occasion de ce premier atelier d'échange de Bonnes Pratiques de 2022, nous revenions avec les participants sur les différents modes de transport et différentes organisations à promouvoir avec le management de la mobilité. Consultez le support de présentation ici. 

 

En France, la plupart des habitants majeurs sont titulaires du permis de conduire et se déplacent essentiellement en voiture. Trajets domicile-travail, trajets de la famille pour les loisirs, de nombreux déplacements sont structurés autour de l’usage de la voiture y compris les déplacements professionnels qui sont effectués en voiture à hauteur de plus de 70 %. Cependant, les inconvénients liés à l’utilisation quotidienne de la voiture sont multiples : pollution, faible qualité de l’air, manque d’activité physique entraînant des problèmes de santé, encombrement des axes routiers, coûts liés au véhicule... Il devient plus que nécessaire de transformer les mobilités.

Le management de la mobilité, un sujet au service de l’entreprise et de la performance

Les leviers pour une mobilité plus saine des collaborateurs sur leurs trajets professionnels et sur leurs trajets domicile-travail sont nombreux.  

Enquêter sur la mobilité

Afin de paramétrer au mieux l’accès aux mobilités durables, il est essentiel d’enquêter auprès des collaborateurs car leur accès aux différents moyens de transport est très inégal selon leur situation individuelle (lieu d’habitation, lieu de travail, composition du foyer, contraintes métier, horaires, astreintes, déplacements, matériel, contraintes physiques et personnelles, budget disponible). L’employeur peut également proposer des alternatives en fonction des besoins des collaborateurs (possibilité de stationnement vélo ou véhicule électrique, desserte par les transports en commun). L’ensemble de ces aspects peut être évoqué lors d’une enquête sur la mobilité des collaborateurs. 

Trouver à chaque situation son alternative durable ! 

Selon les contraintes individuelles, les besoins en déplacement, les jours de la semaine et la météo, différents modes de transports sont complémentaires : 

  • les transports collectifs : tramway, bus, métro, TER, autocar, covoiturage ;
  • les modes actifs : vélo, trottinette, vélo cargo ;
  • la voiture autrement : autopartage, covoiturage, voiture électrique ou hybride, scooter électrique.

Penser à l’éco conduite

Elle permet de réduire de 15 à 20 % la consommation de carburant. Former les collaborateurs à l’éco conduite entraîne une conduite plus fluide, plus maîtrisée. Une formation à l’éco conduite favorise aussi l’attention des conducteurs, ce qui réduit l’accidentalité. 

La mise en place d’une charte des déplacements professionnels

Certaines entreprises mettent en place une hiérarchie des modes de transport avec des prises en charge différenciées selon le mode de transport utilisé. Autre possibilité : paramétrer le système de réservation des déplacements professionnels afin de proposer le mode de transport adapté au trajet réservé (un vélo pour les trajets courts, des véhicules hybrides ou électriques pour les trajets plus longs, des outils de covoiturage, …). 

Estimer les émissions de carbone des déplacements professionnels

Des outils permettent d’estimer les émissions de carbone liées aux différents modes de transport (fresque des mobilités, logiciel de simulation des émissions de CO2). L’objectif est d’éveiller les consciences, de faire appel aux valeurs éthiques et morales des collaborateurs lors de leurs choix de mode de transport.

Installer des mesures facilitatrices grâce à l’organisation du travail

La souplesse dans l’organisation du travail est une mesure essentielle en matière de mobilité. Par exemple, la possibilité de rentrer chez soi avec un véhicule de service après un rendez-vous professionnel est une mesure facilitante qui réduit le nombre de kilomètres parcourus. Il faut laisser aux collaborateurs la possibilité d’organiser les réunions en visioconférence et encourager les commerciaux à organiser leur journée et leurs rendez-vous de manière à minimiser les trajets. 

Le télétravail (complet ou fractionné) est aussi un bon levier d’optimisation. Avoir la possibilité de commencer sa journée chez soi avant un rendez-vous professionnel permet d’éviter certains déplacements et de mieux planifier les éventuelles recharges de véhicule électrique. 

Limiter l’impact carbone des mobilités professionnelles, témoignage de Junia - ISA

"À l’ISA, les véhicules de service sont électriques ou hybrides. Ils sont utilisés au quotidien par les professeurs ou les chercheurs lors de leurs déplacements professionnels. L’établissement est également équipé de bornes de recharge sur le parking. Nous essayons d’opérer les changements de manière ludique, via des challenges mobilité au sein de l’entreprise." Julien Castelain, responsable de formation ingénieur à l’ISA et pilote des actions de mobilité durable chez JUNIA.

Favoriser la mobilité électrique, retour d’expérience de Unripe

"Chez Unripe, nous avons plusieurs possibilités en fonction de la longueur du trajet à effectuer : pour les trajets longs, j’utilise une camionnette électrique. Pour tous mes rendez-vous pros sur la métropole lilloise je prends soit le scooter électrique, soit le vélo électrique, soit une trottinette électrique. Le scooter électrique a une importante autonomie, une batterie amovible qui peut être installée sur une prise secteur et le stationnement des scooters électriques est gratuit, il y a donc de nombreux avantages. J’essaie également de faire du covoiturage dans ma camionnette électrique mais je n’ai pas trouvé de covoitureur pour le moment. L’électrique présente plusieurs points forts : le confort, l’absence de bruit, des performances identiques aux véhicules thermiques. Tester l’électrique, c’est l’adopter !" Thomas Wieczorek, développeur chez Unripe.

Quelles bonnes pratiques pour des trajets domicile-travail plus durables pour vos collaborateurs ? 

  • Entraîner l’émulation autour de la mobilité durable à travers l’organisation de challenges de sensibilisation. Communiquer : rythmer la vie de l’entreprise par des temps forts mobilité réguliers, proposer une fresque de la Mobilité, par exemple.
  • Informer sur les solutions de transport moins émettrices en carbone.
  • Valoriser les bonnes pratiques des collaborateurs, par la communication ou à travers un forfait mobilité durable, une aide financière pour les collaborateurs qui choisissent un autre mode de transport que la voiture.
  • Donner plus de souplesse dans les horaires afin de laisser la possibilité d’organiser des covoiturages ou l’utilisation des transports en commun.
  • Mettre à disposition des modes de transport plus responsables, proposer des lieux de stockage pour les vélos et trottinettes, des parapluies pour inciter à faire les trajets à pied par temps pluvieux.
  • Offrir des équipements de visibilité pour les cyclistes ou pour les utilisateurs de trottinette électrique. 

Des dispositifs éligibles aux certificats d’économie d’énergie pour travailler l’accessibilité de l’entreprise :

  • Le programme Tous Covoitureurs aide votre site à être mieux desservi par un réseau de covoiturage pérenne pour vos collaborateurs. À l’issue du programme, votre équipe projet aura acquis les compétences nécessaires pour poursuivre les démarches de sensibilisation.
  • Le programme employeurs pro vélo est un outil d’autodiagnostic, qui propose des actions subventionnées par le programme pour favoriser l’utilisation du vélo comme moyen de transport. 
  • Le programme GoodWatt est un dispositif permettant d’équiper dix collaborateurs d’un vélo à assistance électrique pendant un mois. Bénéficiez d’une réduction sur le reste à charge grâce au parrainage du Réseau Alliances. 
  • Retrouvez ici la liste des certificats d’économies d’énergies au service du management de la mobilité en entreprise 

Pour en savoir plus sur les dispositifs autour de la mobilité durable, n’hésitez pas à consulter la boîte à outils de Réseau Alliances sur le site internet déclic mobilités. https://www.declic-mobilites.org/outils-de-la-mobilite  

Nos prochains rendez-vous : 

28 / 04 : Deuxième atelier d’échange Déclic Mobilités sur l’optimisation des déplacements

29 / 04 : Programme d’engagement BCorp

Début mai : Webinaire RDV Connect

Du 1er au 31 : Challenge Mai à vélo

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Partager sur les réseaux sociaux