Le World Forum for a Responsible Economy qui a eu lieu le 18 octobre 2022 à Lille a été l'occasion de présenter sous forme d'exposition le projet expérimental des nudges.

 

Le nudge

Un nudge, ou coup de pouce, est une action extérieure qui incite une personne à modifier son comportement, sans la contraindre. Développée par Richard Thaler, cette technique issue de l'économie comportementale, vise à influencer nos comportements dans notre propore intérêt. 

nudge1 2

Le projet 

Le projet [IMP]²ULCE est né de la rencontre de trois visions de l’accompagnement des individus vers des comportements plus durables. Ankinée Kirakozian est chercheuse en économie environnementale et comportementale, spécialiste des incitatifs doux. Elle a rencontré Noémie Rogeau, gérante de 2R Aventure, spécialisée dans les solutions vélo en entreprise lors d’une table ronde sur la mobilité. Lucile Janssoone accompagne les employeurs dans la mise en place de stratégies RSE et particulièrement de mobilité durable au sein de Réseau Alliances avec le projet Déclic Mobilités. L’Université Polytechnique Hauts-de-France, dans le cadre du projet [IMP]²ULCE, a bénéficié du soutien financier de la Région Hauts-de-France via un dispositif STIMule

 

nudge2

 

L'expérimentation

Cette étude a été menée auprès de 85 établissements (privés et publics) de la région Hauts-de-France. Elle consiste à analyser l'impact des nudges sur les comportements des collaborateurs, afin de voir s'ils modifient ou non leurs habitudes de mobilité sur les trajets domicile-travail. 

L'étude s'est déroulée sur 54 semaines, organisée en trois étapes : une phase de collecte des données (4 semaines) pour identifier les habitudes des collaborateurs avant le déploiement des nudges, une phase de traitement et de récolte des données avec les nudges (40 semaines), et une dernière phase d'enquête (10 semaines), afin de voir si les comportements observés perduraient dans le temps, sans les nudges. 

Les premiers résultats

Les nudges "Appel moral", "Risque de perte" et la combinaison des deux ont un impact significatif sur le changement de comportement. Une fois les évolutions naturelles isolées (celles induites par la crise sanitaire comme l'essor du vélo par exemple), l'étude révèle que la différence entre le nombre de collaborateurs du groupe "Risque de perte" utilisant une solution de transport en commun et le groupe placébo s'élève à 2%. Cet écart est de 3% pour les collaborateurs du groupe "Appel moral et risque de perte" utilisant le vélo par rapport au groupe placébo. Sans les nudges, les collaborateurs de ces groupes auraient suivi la même trajectoire que ceux du groupe placébo. L'impact s'élève à 2% et 3% dans ces cas. 

 

3% seulement ... ? 

Ces chiffres sont à mettre en exergue avec les tendances actuelles : en France, la part du vélo dans les déplacements du quotidien ne représente que 3%. Ce même chiffre a été atteint seulement en 40 semaines d'expérimentation grâce aux nudges, déployés sur des supports peu onéreux : un application mobile et des affiches. 

 

Découvrez l'audio guide : Audio Guide | Nudges et mobilité durable

Retrouvez  l'ensemble des résultats en téléchargeant le livre blanc : Livre Blanc | Nudges : quels impacts sur nos pratiques de mobilité ? 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Partager sur les réseaux sociaux