Compte-rendu : Manager la mobilité, quelle que soit la taille de votre entreprise

Atelier accueilli par CGI Finance (Marcq-en-Baroeul) le 16 mai 2019

retrouvez les présentations ici

L'atelier du jour propose d'illustrer des cas concrets de management de la mobilité, adaptés à la taille des entreprises et à leurs ressources. Deux focus ont été faits : le retour d’expérience du PDIE de la Halle aux Sucres de Dunkerque et les bonnes pratiques mobilité durable chez CGI Finance : deux structures de tailles et situations géographiques différentes, avec une ambition commune : la mobilité durable. 

Lors de cet atelier, des zooms sur les offres et nouveautés d’Ilévia et SNCF TER a aussi été présentés ainsi qu’un moment collectif pour travailler sur la Loi d’Orientation des Mobilités, en cours de négociations au Parlement. 

 

Focus sur le Plan de Déplacements inter-entreprises de la Halle aux Sucres, présenté par Guillaume Dubrulle (Agur). 

La Halle aux Sucres de Dunkerque se positionne comme un centre d’expertise de la ville durable. Elle abrite en ses locaux l’Agence d'urbanisme et de développement de la région Flandre-Dunkerque (AGUR), l’Institut national spécialisé d'études territoriales (INSET, institut du CNFPT), un learning center, le Centre de la mémoire urbaine, ainsi que deux directions de la Communauté Urbaine de Dunkerque (DETTE, DHA) en charge de l’aménagement, de l’habitat et du cadre de vie.

Elle regroupe près de 180 salariés et accueille aussi les visiteurs du learning center, les stagiaires de l’INSET, les membres du PC Sécurité, agents d’entretien, personnel de restauration ainsi que les partenaires de la CUD, de l’AGUR…  

La réflexion autour du management de la mobilité a été engagée en 2016. Sa mise en place a démarré il y a deux ans sous un angle spécifique : la réflexion et la construction d'un Plan de Déplacements inter-entreprises (PDIE).

IMG 0017 mini

Le PDIE de la Halle aux Sucres

Le plan de déplacements inter-entreprises résulte d'une démarche visant à aborder de manière globale la problématique liée aux déplacements de l'ensemble des salariés de la HAS. L'objectif est de rationaliser les déplacements afin de lutter notamment contre le réchauffement climatique. 

Le PDIE a débuté par un diagnostic autour d'une question centrale : "comment se rendre à la Halle aux Sucres ?". Le lieu est plutôt bien situé : à 12 min à pied de la gare de Dunkerque (950m) et est connectée au réseau cyclable de l’agglomération. Il existe aussi un local vélo sécurisé de 10 places ainsi que des arceaux vélos (40 places). On peut aussi utiliser le DK’Vélo et encore et toujours en voiture avec un parking de 350 places (beaucoup trop grand !)

Une enquête a été menée auprès des salariés de la HAS en 2017. Afin d'en assurer son efficacité, un référent a été nommé dans chacune des structures. Le taux de réponse de 76% donne une très belle photographie des usages en matière de mobilités des salariés. 47 % d'entre eux travaillent à moins de 5 km de leur domicile, et pourtant, malgré cette proximité, 2 salariés sur 4 se rendent sur leur lieu de travail en voiture. Ils déclarent privilégier la voiture pour sa rapidité et sa praticité, le bus par obligation et les modes actifs (vélo, marche à pied) pour pratiquer une activité sportive. 67% des automobilistes de la HAS se disent prêts à opter pour un mode de déplacement plus doux.

À titre indicatif, le territoire Flandres-Dunkerque compte 200 000 habitants, 2/3 d'entre eux utilisent leur voiture quotidiennement. Ces déplacements représentent chaque jour 171 tours de la Terre en voiture individuelle ! Une proportion qui tend à se réduire grâce à la mise en place de la gratuité des transports en commun en 2018.IMG 0032 mini

Afin de porter le sujet, des opérations de communication et différentes animations ont été menées. Plusieurs opérations ont été organisées pour porter le sujet de la mobilité durable, notamment lors d'une journée événementielle :" La HAS j'y vais à vélo" qui s'est déroulée en juin 2018. Cette opération a permis d'organiser des balades à vélo et différents challenges en équipe, le tout dans la plus grande convivialité. Cette journée a mobilisé de très nombreux salariés. Un véritable succès qui aura permis de modifier les perceptions et d'engager certains salariés vers le changement d'habitudes. Cet événement collectif mené avec l'ensemble des structures implantées à la HAS a été complété par la participation au Challenge de la Mobilité en Hauts-de-France (http://challenge-mobilite-hdf.fr/) en 2017 et 2018. Un prix a récompensé en 2018 les engagements des salariés via le prix du "Meilleur taux de modes actifs" pour les établissements de 50 à 249 salariés.

Afin de poursuivre le mouvement, l'opération de communication "Au boulot à vélo" a été organisée pendant deux jours. À l'échelle de la CUD, des actions spécifiques ont été menées en parallèle des événements et challenges : voie verte entre la gare et la HAS, aménagements vélo sur le territoire de la CUD (plus de 200 km ; plan vélo en préparation), bus gratuit. Le PDIE se poursuit toujours en liant l'ensemble des structures abritées par la Halle aux sucres.

Dunkerque, laboratoire de la gratuité des transports en commun

Ces différentes actions ont bénéficié d'un formidable coup d'accélérateur avec la mise en place de la gratuité des bus dans l'agglomération. Depuis sa mise en place, la fréquentation a augmenté de plus de 55%, permettant une baisse du recours à la voiture et même une baisse des incivilités sur le réseau. Elle a permis de convaincre de nouveaux usagers et d'aménager de nouveaux espaces autour des bâtiments plus anciens. Notons les aménagements place de la Gare, la réalisation de garages à vélos, d’une zone piétonne...

Le Bonnes Pratiques mobilité durable de CGI Finance expliquées par Loïc Pinchart.

CGI Finance, entreprise de crédit automobile, bateau et regroupement de crédits, dont le siège est à Marcq-en-Baroeul (59), a anticipé la mise en place des réglementations autour des Plans de Déplacements d'Entreprise et a travaillé dès 2015 sur le management de la mobilité.

La méthodologie déployée dans l'entreprise se base sur la concertation. Elle a démarré par une enquête menée auprès des collaborateurs. ¾ des salariés ont répondu aux questionnaires permettant de mettre en lumière une cartographie très éclatée des trajets domicile-travail avec un trajet moyen de 17 km et une distance maximale de 42 km. Autre chiffre, 75 % des 800 collaborateurs se rendent sur leur lieu de travail en mode autosoliste, un parking de 350 places les accueille quotidiennement. Un déficit de places qui explique en partie la conviction pour 60% des répondants à l'enquête que d'autres modes de déplacement seraient possibles au quotidien. Ces résultats ont été confiés à un groupe de réflexion interne afin d'impliquer les salariés dans les solutions à proposer.IMG 0027 mini

Les premières mesures ont établi le télétravail pour 65 % des collaborateurs : 200 d'entre eux se sont engagés dans le travail à distance à raison d'une journée par semaine. En parallèle, un parc de vélos électriques de service est mis à disposition des salariés, des aides au financement pour l'achat sont aussi proposées. Le covoiturage est aussi renforcé en portant à l'interne cette solution lors de différents événements. La semaine européenne de la mobilité durable en septembre est l'occasion de tester de nouveaux modes actifs.

Cette dynamique interne s'accompagne d'objectifs chiffrés. Le Plan de Mobilité vise à l'horizon 2020 :

- Une baisse du recours à la voiture individuelle pour passer de 74 à 60%

- Une augmentation des déplacements en voiture partagée de 2 à 10%

- Une amorce pour accentuer les mobilités actives de 3 à 5%

- L'usage des transports en commun (métro, bus, tram, train) de 21 à 25%

 

Ces actions menées à l'interne par les entreprises régionales peuvent être renforcées par l'accompagnement des partenaires présents sur le territoire.

L'accompagnement d'ilévia et de la SNCF sur vos démarches

- retrouvez ici la présentation de l'offre d'accompagnement au covoiturage par Ilévia et l'offre TER de SNCF Hauts-de-France

 

 

Tour de table Loi d’Orientation des Mobilités :

Pendant une demi-heure, les participants ont travaillé en groupes pour recenser leurs connaissances et intuitions, leurs questions concernant la Loi d'Orientation des Mobilités en cours d'examen. 

Les dates clefs : 

  • Dépôt du projet de loi : le 26 novembre 2018
  • Vote par le Sénat le 2 avril en première lecture (248 voix pour contre 18)
  • Mise en étude par la Commission Développement durable de l’Assemblée nationale du 14 au 24 mai
  • Vote en séance de l’Assemblée Nationale du 3 au 14 juin
  • été 2019 : vote du texte définitif et rédaction des décrets d'application.

 

Plus d'informations sont disponibles ici , ici et ici

Partager sur les réseaux sociaux